Le bukkake – Je l’ai vécu et vous l’explique

Connaissez vous le bukkake ?..Oui, je sais, ce nom est assez étrange. Il semble que peu de personnes connaisse cet acte sexuel singulier en France. Quand j’en parle à mes amies, elles me regardent avec un air médusé. Quand je leur en explique le sens, elles sont effrayées mais je les soupçonne aussi de ressentir un peu d’excitation également.

Allons-y. Expliquons. Le bukkake est très ancien au japon et perdure à l’heure actuelle comme une pratique sexuelle très prisée dans certains milieux. Le bukkake est né au temps des samourais, apparemment et représentait une sentence que devaient endurer les femmes adultères, principalement celles qui se consolaient lors de l’absence de leur mari parti en campagne militaire. Lorsque celui-ci rentrait et apprenait que sa femme lui avait été infidèle, il convoquait les sages du village et programmaient cette séance particulière. Tous les valeureux hommes du village ou du clan se réunissaient dans une pièce où était attachée la femme adultère. Chacun se masturbait sur cette femme indigne et celle-ci se retrouvait innondée sous flot de sperme. Tout ceci n’avait pour but que de racheter l’humiliation du mari cocu en humiliant encore plus largement l’épouse. Précisons qu’ensuite une bonne partie de ces femmes se transformaient en prostituée du village.

Si tout cela remonte à loin, le bukkake est très courant aujourd’hui au japon et revient même en force. Laissez moi vous raconter ma première fois dans ce domaine. En fait, à la suite de mon bac (j’ai étudié au lycée français de Kyoto pour rappel….c’est pour cela que je parle bien le français…) j’ai souhaité rejoindre une école d’art à Kyoto dans la foulée. Je me suis donc inscrite mais n’imaginais pas que le rituel de rentrée allait être aussi spécial. Si ma première journée d’école s’est déroulée normalement, nous avons plusieurs amies et moi été invitées à une soirée de « bienvenue » le soir même du premier jour de rentrée. J’avoue que j’avais été surprise et même agacée de constater qu’une poignée d’entre nous avait été invitée. Et par hasard – du moins je le pensais – nous étions grosso modo les plus belles de la classe.

Nous nous sommes rendus dans une boite de nuit à la sortie de la ville et tout a commencé bizarrement. La boite de nuit n’était pas bondée et s’avérait même plutôt calme. Je suis arrivée avec une amie et nous avons été accueillis par un groupe composé uniquement de garçons. Ils avaient l’air un peu étrange, j’ai vite compris pourquoi. Nous avons été littéralement jetées dans une petite pièce où se trouvaient deux tables couvertes de draps…Plusieurs garçons nous ont plaqué chacune sur une table et nous ont ficelé au niveau du bassin. Ils nous ont retiré notre chemisier du dessus. Nous avions beau hurler de colère et de peur, ces garçons n’en avaient que faire. Nous ne comprenions rien à ce qui nous arrivait. Mon amie semblait encore plus effrayée que moi et je dois avouer que cela me rassurait étonnamment. Les garçons, ils devaient être une vingtaine ont fermé la porte et ont baissé leurs pantalons…J’hurlais de rage mais cela n’aidait en rien. 4 ou 5 garçons se sont placées autour de moi et ont commencé à se masturber…moi qui n’avais connu qu’un petit ami jusque là, j’éprouvais une drole d’impression quand je vis autant de sexes dressés autour de moi…puis le sperme a commencé à se répandre sur moi; Certains « visaient » mon visage alors que d’autres se concentraient plutôt sur mes seins…qui étaient dressés…un de ces types a voulu baisser mon kilt et me caressait déjà la touffe avant de laisser entrer un doigt en moi…Il a ensuite crié de joie à ses pôtes que je mouillais intensément. Ces crétins ont ri autant que possible mais finalement personne ne m’a pénétré car cela serait devenu un viol qui aurait pu avoir de facheuses conséquences pour ces nouveaux étudiants. Quand je regardais à nouveau mon amie, je la vis couverte de sperme, les yeux fermés et pleurnichant…Ils sont ensuite partis aussi vite qu’ils nous avaient sauté dessus. Ils nous ont d’abord détaché et ont fui à toutes enjambées. Je me suis occupée de mon amie et l’ai aidée à se nettoyer le visage avec le peu que nous avions. Des serviettes en papier et un petit lavabeau. Nous sommes rentrés chez nous avec du sperme encore liquide dans les cheveux, je l’ai su plus tard..lorsque ma mère m’a ouvert la porte en arrivant chez moi. Elle était furieuse mais m’a finalement consolé en m’expliquant que notre pays avait des coutumes un peu barbares…

J’ai ensuite participé à d’autres bukkake mais cette fois-ci j’étais consentante…je raconterai cela un autre jour.

Je pense initier une amie française à cette pratique, elle est toujours un peu réticente pour l’instant mais je sens bien que l’idée fait son chemin. Peut être que je vais organiser cela avec quelques amis de Facebook. Nous verrons bien…

25 Réponses to “Le bukkake – Je l’ai vécu et vous l’explique”

  1. Sébastien Says:

    Bonsoir,
    j’en apprends toujours avec toi, je ne connaissais pas l’origine de cette pratique🙂
    Pour certaine qui voudrait le pratiquer, il ne faudrait pas non plus les traumatiser par la suite !

  2. Ouais c’est un peu limite quand même, hem, une bonne torgnole me semble plus digne que cette pratique pour les femmes adultères. En tout cas ça devait être cool d’être un vénérable dans le Japon de l’empire,

    • Mon Dieu !

      La French Connexion ! Chez Yoko ??????

      Où va donc notre pauvre monde ! Jean Cau s’en retourne dans sa tombe…

      En tout cas, y’a pas moyen, je décerne le titre de:

      FAKE BLOG OF THE MONTH à Yoko !

      Pour son impertinence de mythomane (allez Roger, arrête, on sait que tu racontes des conneries), ses textes étonnamment bien chiés en bon Français, ses expériences toutes plus invraisemblables (la palme revenant au tapin de Belleville) les unes que les autres, et je salue son adaptation extraordinaire et d’une rapidité sans complexes à la sexualité latine !

      Demain, Yoko essaiera peut être l’anthropornographie avec des pygmées (le top du top), la baise avec une pieuvre, et enfin, oui, lecteurs avertis, le gokkun suivra bien l’expérience du bukkake !

      Bref, continue de faire ton Amélie Nothomb, tu nous fais marrer comme pas permis, mais un conseil, évite d’en faire de trop, parce qu’à vouloir humilier ta petite japonaise en lui faisant faire le tour lubrique du pâté de maison, ça commence à se voir que tu débines un paquet d’inventions (mention spéciale à tes samourais).

      Clarence, back from the Japanisthan

      PS: Et puis franchement, t’aurais pu choisir Yoko « Kirin » à la place de Asahi, ça a plus de gueule quand même.

      • Me voilà flattée de cette balle palme décernée par une belle plume !
        Merci Clarence pour ton soutien…et au regret de te préciser que japonaise je suis, Yoko également mais j’ai effectivement emprunté à une bière bien connue mon nom de famille…Au plaisir de te lire à nouveau.
        Bonne journée Clarence.

      • Oh ma Yoko ! Devant tant de fougue, je m’empresse dès aujourd’hui à faire connaitre ton blog par delà les mers !

        Soyons fous, soyons partageurs !

        Yoko, je t’aime !

        Clarence, plein d’affection

      • Bravo à mein Kamarad Clarence pour ce commentaire tout à fait digne de l’énorme pignolle que représente ce site. Mais après tout, n’est ce pas le but ?Yoko-Jeanpaul, vous écrivez la vulgarité avec un style que tout amateur d’Union comme moi ne peux qu’apprécier, et peu importe si ce Japonisme fantasmé ne parle qu’au cortex (1%) et aux corps caverneux, c’est une arnaque QUI MARCHE !

        Au contraire de notre oligarque de Drink Cold, je pense que c’est bien d’en faire trop, parce que justement, c’est cette arrogance mythomane qui vous détache des autres blogs à l’érotisme blafard de cabine masturbatoires. Oui, réhabiliter la branlette par écrit, ça mérite !

        Senbei, Japanisthanais par choix

  3. lesso Says:

    salut cette histoire me fait bander un max, voilaJ’adore le japon, et j’aimerai que le bukkake existe aussi en France….
    j’en appelle donc a toutes les

    filles des departements 93/94/75/77 ainsi que toi Yoko qui aimeraient que j’ejacule sur leur visage de me contacter

    N’hesite pas a me contacter Yoko

    lessostephane@msn.com….

    en vous remerciant

  4. Tout ceci est une question d’ambiance. Cela peut être sordide comme cela peut être excitant au possible.

    Il en est de même pour la soumission en général, la pénétration par la petite porte et autres délices …

    Il faut des maîtres pour cela, pas des bourrins !!!

  5. Il n’y a pas de pénétration donc il n’y a pas de viol… Cela n’empêche pas le traumatisme ! L’objectif originel de cette pratique est clairement l’humiliation et personnellement je ne trouve pas ça drôle. Que cette expérience puisse provoquer de l’excitation ne m’étonne pas, déjà la vue des orgasnes sexuels, en soi, est excitant, la situation inhabituelle, le danger font monter l’adrénaline, etc. Que certaines personnes éprouvent du plaisir à ce type de pratique, bon, pourquoi pas, chacun à le droit de vivre sa vie sexuelle comme il l’entend, mais je suis profondément choquée par la scène que tu décris : ces hommes qui vous attrappent, vous ligotent et vous éjaculent dessus sans votre consentement, en véritable situation de viol -la prénétration, en l’occurrence, n’est plus qu’un détail technique-

    Si je devais vivre une chose pareille, ma colère et mon dégoût seraient immense. Je retrouverais chacun de ces hommes, les émasculerais en filmant la scène pour leur rappeller jusqu’à la fin de leur vie combien j’ai pris plaisir à les humilier !!!

  6. Malika Says:

    Je trouve ca super limite comme pratique. Mais que certaines femmes en prennent du plaisir c est hallucinant

  7. j’ai toujours cru que le bukkake était une invention de la pornographie ou du libertinage. J’ ignorait qu’il s’agissait d’une coutume japonaise ancestrale lol

  8. Sébastien Says:

    Comme quoi Philippe, on en apprend avec le sexe ^^

  9. Je découvre votre blog à l’instant. Je connais cette pratique sans l’avoir pratiqué. J’avoue être à la fois intrigué par cette pratique mais tout aussi excité. Difficile à expliquer.

    En revanche, je conçois difficilement le non consentement de la personne.

    En tout cas, merci pour ce témoignage.. et j’ai bien hate de lire vos autres vécues… sur ce sujet ou sur d’autre😉 je vais de ce pas en lire un peu plus sur votre blog.

    Dommage je ne suis plus à Paris, sinon j’aurais sans doute rejoins facebook pour l’occasion😉

  10. salut yoyo sava je suis egalement sur facebook je vous prendre contacte avec toi je cherche une filles pour allé faire l’amour avec un couple et des filles et des mek etcc et osi des plan a quatre .. dans des endroit insolite etcc si sa t’intéresse contacte moi sur mon email bisou

  11. Bonsoir,

    dans le droit français vous avez été violée:pénétration par un doigt.
    Apparement , vous n ‘en avez pas conscience …
    C ‘est pourtant bel et bien le cas.

    Vos amies , ont elles porté plainte ?
    Vu leur tristesse ( ce que je regrette pour elles ; personnellement ).
    Ou ont elles puni ces garçons ?
    ( qui le mérite bien ).

    Silence de votre part à ce sujet , dommage.

    Cela dit ,
    cette pratique peut m’ exciter ; mais pas dans la situation que vous avez dépeinte.

    Avec une conjointe , amie , voire inconnue étant au courant de la chose .
    Du moins , sachant dans quel cadre la femme se déplace ( sexuel ).
    Sans forcément lui dire ce qui va se passer …

    Sans contraintes aucunes:jamais.

    Sinon , c ‘est malsain.
    Je n’ aime que le positif.
    Le vrai libertinage , pas celui de la télévison française.

    En tout cas , merci de votre explication.
    Je me suis cultivé.

    Et je suis célibataire ; à mon age:terrible.😉

    Dommage , de ne pas nous montrer vos exploits , tout en portant un loup pour votre anonymat.

    L ‘exhibition , peut aussi devenir corporel.

    Voilà. 🙂

    ps:chaque matin , le soleil se lève ; n ‘oubliez pas mesdames.

  12. Matahina Says:

    Yoko,

    J’ai découvert votre blog hier, et j’ai lu tous vos articles. J’aime votre manière d’écrire, et votre soif d’expériences. Je suis plutôt admirative de votre recherche de plaisir par le biais d’aventures insolites, et on peut dire que vous n’avez pas froid aux yeux…
    Le seul point qui me fais peur pour vous, les rapports non protégés…
    Mais chacun fait ce qu’il veut.
    Très curieuse de lire vos prochaines aventures.

    Bise amicale d’une petite Française.

  13. Yoko ! Je vis dans la region de Tokyo et non a Kyoto, pardonnez mon ignorance mais je ne savais pas qu’il y avait un lycee franco-japonais a Kyoto. Je savais qu’il existait ce que l’on appelle l’ecole francaise du Kansai, dans la dite-ville, dispensant des cours de maternelle a CM2 et que pour les plus grand, il devait faire avec le CNED, on ne peut pas tout savoir !

  14. Raaah Clarence tu me piste vil faquin. En tout les cas je réitère ma désapprobation, je suis sûr que Malika sera d’accord avec moi, la torgnole est plus douce.

  15. toujour aussi charmant ton blog jesepere faire vite ta conaissance bisou

  16. lartiste Says:

    moi si tu veux je te donne mon numero de portable ki commence par un 06 (…) et ta vu j’invite tout mes pote de mon quartier pour organiser un bukkake geant du genre dans une piscine tu verra tu vas carrement nager dedans maiiiiis prend un tuba parce ke si tu te noi tu voi koi !!!! essaye d’inter t pote a toi aussi ca peut etre interessant baaaaaaaaaaaaaaaaaaaka!!!!!

  17. Theo Says:

    Ca en est où ce Bukkake ?
    Aux infos ils ont dit que le sperme est très bon pour la peau de ces dames, le bukkake est parfait pour avoir une quantité suffisante pour un masque facial.🙂

  18. Marutan Says:

    Bonjour Yoko,

    j’ai toujours été particulièrement fasciné par le bukkake.

    Je pars à Tôkyô ce mois d’août 2010 et je cherche des coins où il serait éventuellement possible de trouver ce genre de plan. Je ne parle pas de prositution ou autre mais de filles qui seraient intéressées. je sais que vous venez de Kyoto, mais peut être avez-vous des renseignements à me fournir.
    Je viens de Belgique et j’ai déjà eu l’occasion de lire un de vos articles où vous décriviez cette expérience également vécue dans notre plats pays. Quel regrets sincères de ne pas avoir été présent😉
    Quoiqu’il en soit, votre blog est passez maître dans l’art d’exciter mes sens… tous mes sens dans tous les sens, en résumé. Félicitations!!!

    j’espère sincèrement recevoir une réponse de votre part.

    Bien à vous.

    Marutan

  19. Bonjour, je serai bientôt à Tokyo avec mon Maître et j’aimerai pouvoir essayer cette pratique. Connais-tu des endroits qui se prêtent à ses jeux d’adultes ? Merci d’avance pour ta réponse.

  20. bonsoir yoko
    je suis tombé par hasard sur votre site, et je me lance pour vous contacter…
    Je m’occupe du site Les Interviews d’ohmygod, qui regroupe des témoignages de femmes (avis et expériences) sur le sujet tabou des jeux de sperme (témoignages positifs ou négatifs). Ce site est très consulté et permet de se faire une idée du point de vue féminin d’un sujet très… masculin
    Voici l’adresse du site :http://lesinterviewsdohmygod.tumblr.com/

    Ces interviews sont également repris sur un forum français très consulté, ayant pour thème les jeux de sperme
    http://ejacs.space-forums.com/les-interviews-d-ohmygod-f32.html

    J’aimerais beaucoup vous consacrer une interview, il s’agit de répondre à quelques questions par mail. En échange, je mets un lien vers votre site et une photo de vous (visage masqué aucun souci), cela vous assure de la promotion auprès de la genre masculine pour votre activité🙂 Qu’en dites vous ?
    Au plaisir de vous lire
    ohmygod

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :