Mon premier film X.

t05Vous connaissez, pour certains, mon amie qui avait eu la mauvaise idée de m’accompagner à la soirée de « bienvenue » de notre université. Hoshi, c’est son prénom en a été particulièrement affectée et a suivi une psychothérapie pendant plusieurs mois à la suite de cet incident. Elle n’avait pas été à proprement dit violée, moi non plus d’ailleurs mais l’a pris comme tel. C’est dire si j’ai été surprise lorsque vers la fin de l’année celle-ci m’a proposé un moyen – original – pour nous payer les vacances d’été dont nous avions rêvé toute l’année ensemble. Nous avions effectivement le projet de partir en Chine visiter la région de Guilin dans le sud du pays et y réaliser un stage d’alpinisme. Mais il fallait financer ce beau projet et Hoshi avait la solution…

Elle avait entendu parler de ces films réalisés par les Yakuzas dans des conditions quasi réelles, une sorte de film de télé réalité en fait mais à la diffusion plus confidentielle, en apparence…J’ai été effarée quant elle a évoqué cette possibilité et ai ri si fort en premier lieu. Voyant que celle-ci était finalement très sérieuse, j’ai accepté l’idée que l’on se rende ensemble dans l’espèce de tripot qui hébergeait les membres de notre célèbre mafia. J’étais pétrifiée de descendre cet escalier sordide mais à deux nous avons surmonté notre peur. Cinq types aux mines grisâtres nous ont reçu en nous regardant à peine. Ils nous ont simplement demandé ce que nous faisions là car les filles ne sont pas vraiment les bienvenues. Hoshi s’est lancée et leur a expliqué le but de notre visite. Ces sales gars tatoués ont ri et nous ont regardé comme si nous étions au mieux des statues, au pire de la viande. Ils nous ont apporté deux précisions. 1/ Le principe de la réalisation. 2/ Notre dédommagement – qui ne couvrait qu’une partie de notre budget voyage, mais là n’était pas vraiment la question.

Ce petit film ci dessous que j’ai retrouvé (nous avions reçu un exemple de vidéo « type » avant notre propre prestation) résume très bien ce que nous avons enduré. L’idée était simple et laissait une grande place à l’improvisation. Hoshi et moi avions pour seule consigne de nous rendre à une fête populaire en périphérie de Kyoto et nous devions porter une jupe courte et un string en dessous, ci possible blanc…mieux pour un tournage en extérieur dans un environnement sombre, nous ont ils précisé. Le jour J, Hoshi et moi avons pris notre courage à deux mains – aidées par deux verres bien pleins de saké – et nous sommes parties à cette fameuse fête très bondée. Nous avons même été un peu rassurées en fait. Comment imaginer être maltraitées au milieu de tant de monde…Pourtant, sans que nous comprenions ce qui nous arrive, nous avons été rapidement aspirées chacune par plusieurs garçons qui nous ont entraîné discrètement dans un coin légèrement plus tranquille de la fête. Deux gars filmaient avec des caméras classiques équipées d’une torche…Hoshi n’a pas voulu me dire par la suite ce qu’ils lui avaient fait…mais moi je me suis retrouvée avec 4 ou 5 gars en partie dénudés. J’ai été contrainte – même si j’étais payée pour cela – à sucer tous les sexes qui se présentaient à moi. Mon string a été arraché et j’ai été portée par 3 gars pendant que les autres se succédaient pour me pénétrer. Je me suis finalement retrouvée par terre, noyée sous un flot de sperme…le fameux bukkake que les hommes japonais aiment tant. Mes « agresseurs » ont eu la délicatesse de me remettre un jogging avec capuche ainsi qu’un kit de nettoyage…Je suis rentrée chez moi un peu plus tard et je n’éprouvais étrangement aucune honte. Je n’imaginais pas expliquer mon aventure complète à ma mère mais j’étais fière d’avoir franchi le pas. Après tout, j’étais consentante et cela reste une expérience…intéressante.

Nous avons passé d’excellentes vacances à Guilin !

13 Réponses to “Mon premier film X.”

  1. Oui, c’est un très joli endroit Guilin.
    Par contre j’aimerais en savoir un peu plus sur le fameux « kit de nettoyage », ça m’a l’air intéressant, et je cherchais un truc à offrir à ma copine.

  2. oui, j’espère bien que les vacances étaient agréables! quel traumatisme!

  3. Bonsoir « yoko » ,

    « Elle n’avait pas été à proprement dit violée, moi non plus d’ailleurs mais l’a pris comme tel »

    Totalement faux pour le droit français , pénétration par le doigt:c ‘est du viol !

    Assumez le.
    C ‘est dans nos Lois à nous Français.

    De plus c ‘est déjà une agression sexuelle votre « leçon de tantrisme » sans cela.

    Glauque et mauvais , la preuve:

    « Hoshi, c’est son prénom en a été particulièrement affectée et a suivi une psychothérapie pendant plusieurs mois à la suite de cet incident. »

    Vous avez porté plainte ?
    Les autorités ont elles fait leur travail …

    Ce que vous racontez est:malsain.

    Ce n ‘est pas du libertinage ou les jeux de l ‘amour.

    J ‘espère que d ‘autres lecteurs penseront de même.

    Alexandre.A

  4. obesede Says:

    tout ça a en effet des relents… de médiocrité …
    passer à l’acte est une chose parfois bien vide.. et votre récit tinte comme le verre de pyrex sur le rebord d’une gamelle de pâtes, creux et mat…
    désolé Yoko…

    • J’accepte vos reproches et les assume. On ne peut plaire à tout le monde, il faut juste l’admettre. Peut être que je ne vous reverrai plus sur mon blog, auquel cas je vous souhaite le meilleur.

  5. Sur SLG (fluctuat) quelqu’un s’exprime à propos de ton blog et dit ne pas apprécier la désinvolture dont tu fais preuve vis-à-vis de la violence sexuelle. J’ai ressenti exactement la même chose. Tu vas trop loin dans la mesure où tous ceux qui lisent tes aventures n’ont pas le recul suffisant pour apprécier simplement le côté excitant. Comme je l’exprimais déjà tu as peut-être vécu réllement les expériences que tu décris ou peut-être que tu te fabriques -comme beaucoup le font- une vie sexuelle virtuelle tout ce qu’il y a de plus déluré, mais il y a de jeunes internautes qui te lisent et semblent fascinés par ta capacité à assumer tous tes fantasmes… et rêvent de faire pareil ! Seulement il y a des fantasmes ( la prostitution par exemple) qui ne sont pas à prendre à la légère.

    J’ai été heurtée -je ne le cache pas- par ton billet sur la bukkake car tu sembles dire que comme il n’y a pas de pénétration, il n’y a pas de viol, donc, pas grave ! ça t’a excité, tu es devenu demandeuse, OK… tu peux tout autant devenir friande de viols, de son contexte violent. Dans cette aventure que tu décris, encore une fois, ta copine qui suivait une thérapie décide de tourner un film érotique (où vous vous faites violenter) et ça te fait marrer… En résumé, voila ce que tu dis (sans t’en rendre peut-être compte) : se faire violer, subir des violences sexuelles, c’est pas grave, on peut même y prendre goût !!!

    Il serait bon que les internautes se rendent compte que de s’exprimer auprès d’un public implique une certaine responsabilité. Tu peux concevoir des textes hyper hots, Yoko, mais à partir du moment où tu les rends publics tu dois le faire dans le respect de la nature humaine. C’est mon avis.

    • Bonsoir,

      jolis propos.

      Cela montre aussi un regard déviant sur ses actes.

      L ‘inverse de certains dogmes ; comme abraham et son fils par exemple.

      « L ‘autre » façon de penser …
      Comme pour se convaincre , ce discours finalement.

      • Sois plus clair AA : jolis propos ? regard déviant sur ses actes ? l’autre façon de penser ? Pour se convaincre de quoi ?

  6. pour l’histoire du tournage du petit film érotique, cela à l’air un peu violent mais cela m’aurait beaucoup exité de pouvoir le voir

  7. A lire ces commentaires, certains croient dur comme fer à ce fake..

  8. timmy Says:

    Bonjour yoko,
    Je dois avouer que ton blog me semble à la fois étrange et fascinant au vu de ce que tu y racontes.
    Tout comme ce film en simili viol, qui me semble à la fois barbare mais terriblement attirant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :