ARIKA, plus qu’une colocataire…

Beaucoup d’entre vous, via ma messagerie Facebook, m’ont écrit pour en savoir un peu plus sur ma « roomate » Arika. C’est donc l’objet de ce nouvel article…Arika est effectivement plus qu’une colocataire. Si nous sommes arrivées ensemble à Paris et que nous nous étions rencontrés par pur intérêt commun sur un site Japonais spécialisé dans l’expatriation (nous cherchions une solution d’hébergement…), notre relation a évolué très rapidement. Comme moi, Arika a posé ses valises à Paris avec quelques craintes liées à ce fameux syndrome de Paris qui effraye nos compatriotes. Pour des raisons étranges voire surnaturelles, les japonais qui s’installent à Paris ressentent très vite une sorte de malaise dans la plus belle ville du monde. Si les voyages courts se déroulent parfaitement bien notamment pour notre vif intérêt pour l’art français et plus précisément vos impressionnistes, une présence plus longue génère des effets « secondaires » complexes. Avant d’emménager à Paris avec Arika, dans un 2/3 pièces du XIem arrondissement, je n’avais jamais réellement éprouvé d’attirance pour les femmes. Si je sais reconnaître et la admirer la beauté chez une femme, je n’avais jamais rien ressenti au niveau de mon bas ventre…

Nos trois premières semaines passées ensemble furent très sages, aussi bien de son coté que du mien…Nous découvrimes rapidement nos points communs et chacune d’entre nous faisait des efforts pour déranger le moins possible l’autre. Nous nous étions répartis les espaces équitablement et nous avions mis au point un agenda pour faire nos toilettes respectives. Etant la plus « âgée » des deux, je bénéficais de la primeur pour faire mes ablutions du soir. Moment au combien important pour moi car j’aime prendre soin de mon corps…

Nous avions aussi un rituel bien rythmé qui concernait la vénération de Bouddha. Toutes deux sommes pratiquantes et respectons scrupuleusement les temps à dédier à Bouddha. Nous prions souvent ensemble, face à un hôtel que nous avons conçu ensemble. Arika a emmené dans ses bagages une statue « illuminée du Bouddha Shakiamuni, une statuette assez simple dont la face est dorée à l’or fin. Quant à moi, j’avais dans mes bagages les 7 coupelles à eau visant à honorer Bouddha. J’avais aussi mon lot d’encens, une lampe à huile…Combien il est apaisant et gratifiant de vénérer une telle divinité !…J’en parlerai un autre jour mais notre religion semble plus bienveillante à l’égard de la pratique sexuelle que les religions judéo Chrétiennes…sujet sensible, je ne m’étends pas…

Un soir, alors que nous venions donc de rendre hommage à « l’être parfait », nous avons ressenti au même moment une attirance mutuelle. La beauté d’Arika est très intriguante. Elle a un visage très fin, assez allongé et elle a la chance d’avoir des yeux peu bridés et très expressifs. Son corps est mince, sa taille fine, et Arika est assez petite de taille, on pourrait voir une adolescente en elle…Alors que j’étais censèe être la première à gagner la salle de bain, j’ai sans réfléchir proposé à Arika de me suivre dans cette petite pièce. Elle m’a regardé avec ses grands yeux noirs mais ne s’est pas faite priée et tout naturellement elle m’a accompagné dans la salle de bain…nous nous sommes toutes deux dévétues de nos Kimonos en les laissant tomber sur le sol. J’ai pris l’initiative et me suis agenouillé pour embrasser son ventre, tout en lui posant les mains sur les fesses avec délicatesse. Arika a commencé à me caresser le dos lentement en amenant doucement ses doigts sur le haut de ma raie pour finalement me griffer avec sensualité. J’ai senti mon intimité ruisseler. Je désirais tant cette fille. Après avoir baisé son ventre, je me suis intéressée à sa magnifique toison noire, non épilée…ses poils noirs étaient longs et épais et recouvraient intégralement son initimité. Arika sentait approcher mes lèvres de sa grotte secrète et a légèrement paniqué en faisant un pas en arrière. « Et si nous allions prendre une douche..d’abord… » me dit elle….J’ai refusé et ai plongé ma langue dans son sexe . Quel délice !…pourquoi aurais je léchè une matière savonneuse alors que son odeur intime naturelle était si raffinée. Les femmes asiatiques sont réputées pour avoir une odeur sexuelle beaucoup plus légère que d’autres peuples, Arika en était le meilleur exemple…Quant à la mienne, Arika la découvrit plus tard mais ne s’en plaignit pas…

Après ce préambule, j’ai pris la main d’Arika pour la conduire sur mon futon, dans ma chambre perso. Nous nous sommes allongées toutes les deux et nous sommes placés en position opposée, je crois que vous appelez cela le 69….amusante appellation…Arika me rendait toutes mes caresses et même plus…finalement Arika me demanda de patienter un court instant et revint avec une huile à base d’amande…elle en répandit sur moi et se lança dans un généreux massage en commençant par les pieds et même plus précisément les doigts de pied. Chaque doigt était malaxé avec tendresse et érotisme…Mon sexe se liquéfiait…Ses massages sont devenus de plus en plus insistants, plus toniques et Arika commença à devenir nerveuse. Elle en voulait plus, sa fièvre et son désir montaient…et elle me demanda de la pénétrer…je lui empruntai son huile magique, m’en mis sur les mains et m’attaquai à son sexe ruisselant et très ouvert. Son clitoris était dure et formait une petite érection très visible (je n’avais jamais remarqué cela sur mon clitoris;..). Je commençais par entrer un doigt en elle, puis deux mais elle voulait toujours plus….Arika me demanda si par hasard j’avais un petit godemiché et je dus reconnaitre – à l’époque – que ce n’était pas le cas…même ma boule de Geisha ne pouvait pas nous aider puisqu’elle était rangée chez mes parents à Kyoto. Je me souvins que nous avions fait quelques courses la veille et que nous avions acheté quelques légumes. Je courus presque jusqu’au frigo pour revenir avec une petite carotte….je l’introduisis en elle et imitais aussi bien que possible le rythme sexuel de l’homme….Arika jouit violemment mais n’était toujours pas entièrement satisfaite…elle me demanda d’enduire la carotte de plus d’huile d’amande…elle se retourna, se posa sur le ventre et écarta les fesses autant que possible….d’un simple regard, j’ai compris ce qu’elle voulait….je commençais avec un doigt à masser son anus mais très rapidement j’ai compris que la carotte pourrait être introduite sans peine. Arika semblait jouir également de cet orifice…Arika était sublime de perversion et de sensualité.

Depuis, nous nous racontons toutes nos histoires érotiques et les partageons autant que possible. Je ne crois pas être devenue lesbienne car aucune autre femme ne m’intéresse mais Arika a une personnalité très étonnante qui me fascine à bien des égards.

Arika et moi avons un grand nombre de fantasmes que nous souhaiterions vivre. Je pense que mes amis de facebook (pas tous….juste 5 ou 6 que j’ai repérés…) vont être très très heureux…mais c’est une autre histoire.

A bientôt.

18 Réponses to “ARIKA, plus qu’une colocataire…”

  1. hyoga09 Says:

    salut vous semblez etres des fleurs de cerisiers trés épanouis j’admire cette épanouissement si seulement les francaises pouvait etre aussi ouvertes il ne serait pas aussi compliqué d’asouvir tous ses fantasmes moi je pense q’il faut tout essayé avant de mourir on a qu’une seul vit aprés tout enfin il parait aprés peut d’autre nous attende peut etre aprés mais il vaut mieux en profité le plus au moment présent j’aimerais bien rencontrer des filles comme vous un jours a moins que vous me permettiez de vous rencontrer un jour.

  2. Stephane Says:

    Enfin nous en savons un peu plus sur Arika…
    A ton avis, la quelle de vous deux serait elle mieux avec moi et pourquoi ?

  3. Arika est en effet tres jolie, je vous souhaite plein de nouvelles aventures exitantes, c’est tellement bien raconté, merci Yoko. Dommage que je ne suis pas parisien, j’aurais aimé vous rencontrer réellement biz

  4. Beaucoup de tes histoires me semblent être des fake, ça reste assez subtile pour que tout le monde ne s’en rende pas compte( surtout pas des mâles en chaleur, ça tu l’as bien compris apparement) mais là tu à laissé une belle erreur… En effet, ta très chère Arika devient Hakira..

    • oh oh…Oeil de Lynx qui aime la théorie du complot…Les français en sont très friands et tu en es un excellent exemple. Ne me crois pas si tu ne veux pas me croire……mais ferais tu partie de ceux qui me provoquent pour obtenir une rencontre ?…………..si c’est le cas, laisse le moi savoir et nous verrons bien….Je t’embrasse malgré tes mauvaises pensées..Yoko ne connait pas le sentiment de rancune…Bonne soirée zaqme !

  5. Claude Says:

    Et bien voila une colocatrice comme je rève d’en avoir une….un petit délice, un bien heureux échange de bons procédés….je suis volontaires pour tester d’autres échanges de bons procédés aussi….délicieux
    Bisous
    Claude

  6. bonjour yoko , votre voisine et charmante et effectivement moi , je pense que si les femmes françaises etais aussi ouvertes, il yaurai moins de problemes sexuelles et autre dans la vie de la plupart de la vie des hommes et des femmes !! j ai adore cet episode! je me porte volontaire si vous avez besoin d une personne caline et chaude!! en tout cas encore merc , bisous a toutes les deux bruno

  7. salut,
    j’aime beaucoup votre manière d’écrire et de parler d’amour;
    vous y mettez beaucoup de délicatesse et vos descriptions du plaisir me touchent beaucoup…..
    vous possédez une belle plume!

  8. Marion Says:

    Je suis en pleine eenquete pour prouver aux internautes que vous etes un /une imposteur et l’erreur de prénom de votre colocataire est un signe de flaiblesse de votre part….

    • « Je suis en pleine eenquete pour prouver aux internautes que vous etes un /une imposteur »…..Vous êtes le nouveau Colombo du web ?…ah ah…..Je ne vous en veux pas et vous souhaite une très belle enquête….vous n’avez pas mieux à faire qu’à prouver que je suis une « imposteur »…??…Je suis plutôt flattée à vrai dire car je trouve cela un peu naïf et mignon…vous me surprenez beaucoup, les hommes français…

  9. benoit Says:

    très bonne lecture, même si je me fais discret, je suis un fan de la première heure ….
    une publication serait imminente yoko….je dois avoir des éditeurs dans mes contacts….

    bises
    db

  10.  » Nous nous sommes allongées toutes les deux et nous sommes placés en position opposée, je crois que vous appelez cela le 69….amusante appellation…  » Pour votre gouverne, les Japonais nomment cette pratique de la meme facon ou presque, sixty-nine !

  11. Bonjour,

    de la chance que cela se passe en France , Pays Paillasson par excellence depuis quelques temps.
    Voire milicien.

    Bien sur , tout cela est « faux ».

    Profitez en bien , je vous le conseille:si , si cela le mérite et plus qu ‘amplement !
    Croyez moi. 🙂

    A.A26

  12. Malika Says:

    Franchement les gens vous etes gonflants. C’est quoi votre probleme? C est vrai c est faux, au fond tout le monde s en fout. C est un blog erotique qui de plus est tres bien ecrit.

    S il vous plait arreter de massacrer ce blog et aller voir ailleurs si l herbe est plus verte.

    Merci Yoko pour ces charmants articles.

  13. 1.Tous les mecs qui ce plaignent ont la haine .
    2.En ce qui me concerne j’en est pété ma braguette … Et je pense que c’est le seule but
    3.Tres bien ecrit .yoko j’aime ton nom a quand la rencontre .
    Bisous sur le bas ventre.

    • kikinawak Says:

      Et Arika, elle pue ou bien?

      Yoko! Je veux, j’exige des news d’Arika!

      • tout ça parce qu’elle porte le nom d’une société de jeux vidéo!
        mais d’ailleurs, arika est-il seulement un prénom? le doute m’habite et mes couilles!

  14. kikinawak Says:

    Oui, j’avais aussi pété ma braguette devant le street fighter en 3D d’Arika!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :