De retour en France…

Trois mois d’étude perdu, voilà ce que m’a coûté la bonne morale française. Poursuivie pour atteinte à l’ordre public, actes malveillants (la liste a été artificiellement arrangée..), une association religieuse que je ne préciserai pas m’a poursuivi en justice et a obtenu un arrêté de reconduite à la frontière. Vous comprendrez ainsi mon si long silence. SI je pouvais écrire depuis Kyoto, le coeur n’y était pas et j’ai décidé de ne reprendre l’écriture de ce blog qu’en cas de retour à Paris.

C’est aujourd’hui chose faite et je dois en remercier un politique qui après m’avoir été conseillé par un ami s’est battu pour me voir revenir à Paris. Je ne comprends pas l’acharnement de certains à vouloir me faire taire. Cela concerne principalement des français mais aussi certains de mes concitoyens qui considèrent que je nuis à l’image du Japon. Tout cela me semble tellement ridicule et même dangereux car l’on voit poindre une montée du moralisme qui rappelle certains périodes troubles américaines telles que le mac Carthysme. A mon sens l’on peut tout dire tant que l’on ne nuit pas à l’autre. Mes propos, mes confessions nuisent elles à autrui. Est ce que je porte atteinte à l’ordre public ?..Quelle belle hypocrisie quand on sait que nul n’est contraint de me lire. Je suis d’ailleurs certaines que ceux ou celles qui m’ont attaqué en justice ont été émoustillés et même excités par mes propos. Cela explique peut être leur enthousiasme à me nuire.

Pour revenir à ce politique qui m’a aidé. Je ne le remercierai jamais assez car il s’est même déplacé jusqu’au Japon pour porter une requête à l’ambassadeur de France à Tokyo, lui seul pouvant revenir sur la décision de justice et m’accorder un nouveau visa d’entrée étudiant. Ce politique a mouillé sa chemise pour moi et s’est battu comme un lion pour obtenir gain de cause. Etait il motivé par sa seule attirance pour moi ou par une idée de la justice ?…Je ne le saurai probablement jamais mais quoi qu’il en soit je lui dois beaucoup. Il a souhaité que je conserve son anonymat – il reste un politique😉 – merci à lui.

Je l’ai remercié bien évidemment lors de son séjour à Tokyo. Je lui ai fait visiter la ville où il se rendait pour la première fois et il a été particulièrement impressionné par l’hospitalité nippone mais aussi par sa bonne chair. Malgré un appétit d’ogre, mon sauveur n’en garde pas moins un physique aguerri. Cette affaire s’est terminée assez logiquement puisque j’ai voulu le remercier sincèrement et n’ai pas résisté très longtemps à ses avances fébriles et sincères. Je lui ai fait connaître notamment un cinéma coquin de Tokyo où les couples ont coutume de se retrouver pour entamer une idylle. Nous étions entourés de jeunes tourtereaux dont la moyenne d’âge ne devait pas dépasser les 17 ans. Ne pouvant se rendre chez leurs parents du fait d’une morale assez puritaine mais aussi d’appartements trop exigus, ils découvrent leur sexualité souvent dans une salle de cinéma. Les plus timides s’embrassent discrètement quand d’autres plus téméraires n’hésitent pas à aller un peu plus loin, voire beaucoup plus loin. Nous avions par exemple derrière nous une jeune fille agitant sa main avec une certaine violence…nous avons aussi vu un couple s’éloigner discrètement vers les toilettes pour des motivations que nous avons aussi partagées….mon politique, fort heureusement dispose de meilleurs revenus que ces étudiants et m’a conduit, sur mes conseils, vers un love hôtel louable à l’heure. Nous avons ainsi pu louer une petite chambre sans fenêtre de quelques mètres carrés. Si mon bel homme a initialement volé à mon secours, j’ai cru pendant quelques minutes que c’était uniquement pour me faire souffrir en retour. J’ai rarement vu une telle fougue, une telle force dans un homme. Nous étions à peine entrés dans la chambre que mes vêtements se sont retrouvés par terre, j’ai été portée sans ménagement sur le lit pour être placée le visage contre un oreiller, les fesses levées et il est entré en moi sans ménagement pour finalement jouir sur mon dos. Tout cela n’a pris que quelques minutes et la gène de mon « bourreau » était visible. Je l’ai rassuré le plus calmement possible. Après tout, aussi fougueux fut il, la sensation a quand même été plaisante. J’aime la douceur en général mais un acte animal est parfois aussi des plus agréables.

Depuis que nous sommes à Paris, nous nous revoyons de temps en temps mais beaucoup plus calmement. Mon bel étalon étant marié et moins anonyme à Paris qu’à Tokyo, je ne lui en veux pas de faire preuve de plus de discrétion…

20 Réponses to “De retour en France…”

  1. Maxwell Says:

    Y a pas à dire vu l’investissement du brave homme, ça fait cher la passe…;)

  2. Pur vert Says:

    Famille de France ?
    Ce serait interessant de savoir l’assoc

  3. Bonjour Yoko, je découvre un peu tardivement ton blog que je trouve très excitant, heureux donc de savoir que tu pourras à nouveau raconter tes aventures ici !
    En espérant que tu seras désormais plus tranquille, et de rester « libre » bien sûr.
    Au plaisir de te lire.
    MVP

  4. Ah !
    Yoko est de retour !
    C’est pas que je m’ennuyais, mais je commençais à m’inquiéter de la disparition d’un des blogs les plus marrants du web…

    Le style baisse un peu par contre. Le décalage horaire peut-être. Il va falloir penser à travailler tout ça.

  5. thomas Says:

    voila la raison de ton silence
    expulser des personnes à cause d’un site web, je ne pensais pas que la france était tombée si bas…
    enfin bon tu a pu revenir et c’est le principal
    merci mr le politique

  6. Souhaitons que tout cela soit faux…

    (Et rebienvenue parmi nous…)

  7. vengeur Says:

    Tu prends vraiment les gens pour des cons, et le pire, c’est que ça marche à fond !!! Félicitations.

  8. Vous ne nuisez pas particulièrement à l’image du Japon, on savait déjà que le sexe ne se voit pas de la même manière là-bas qu’ici. Mais je suis quant à moi étonné que vous vous fassiez chaque mec qui passe sans avoir besoin d’aucun amour. Je croyais que les femmes voulaient presque toutes aimer pour désirer.
    Non pas que ça me déplaise mais ça me surprend. Vous ne vous sentez jamais dévaluée?

    Sinon au moins c’est bon de savoir qu’il n’y a pas que Frédo Mittrand qui va chasser en Orient…

  9. Salome Says:

    Raconte ce que tu veux mais par pitié redeviens un peu excitante enfin ! Et c’est une femme qui te le demande ! Du détails merde, de la délicatesse, de la description, du sexe, du stupre et de la luxure quoi mince ! Spas une levrette qui évoque plus l’éjaculation précoce que la sauvagerie d’un ours en ruth que jvais réagir TT Je te fais cela dit confiance, bizou !

    • Ryukichi Says:

      Mais Yoko is a Fake lol

      Au Japon les lycéen rentre pas dans les cinéma porno, c’est très très contrôlé.

      Déja tu te fait choppé entrain de boire de la bière sans avoir l’age légal tu te fait défoncé et le vendeur aussi xD

      Alors un Ciné Porno muhahahahaha

      Tu m’a fait beaucoup rire😀

      • Salome Says:

        Mais je me fiches que ce soit un fake, je viens pas ici pour faire sa connaissance moi :3 Je veux juste lire un truc un tant soit peur excitant et féminin (réaliste donc) comme au début…. Fake ou pas ça ne m’a jamais intéressé, où si la réaction des hommes face à cette question est marrante, mais comme dit plus bas tout ce que je demande personnellement c’est de la qualité… Et là elle est absente TT

  10. Politique mes fesses.
    Son bulletin dans l’urne, votre voix qui scande son nom, le con ruisselant.
    Sexe-république ? Privilège des idiots… Vous en dites trop …

  11. Ivey Says:

    Je te lis avec curiosité depuis plusieurs mois maintenant, et je dois bien avouer que j’ai le sentiment que tu « t’essouffles »… tes histoires sont de plus tarabiscotées, les détails manquent, tu passes de longues périodes sans poster (l’inspiration devenant de plus en plus difficile à trouver…), tu as voulu donner à ton histoire un nouveau souffle avec cette intrigue autour de l’expulsion, mais tu as tout ruiné… d’un sujet où il fallait y aller avec des pincettes, tu nous as pondu incohérence sur incohérence, jusqu’à ce que le lecteur averti ne prenne même plus de plaisir à te lire.

    Serait-ce donc là la limite de ton talent ? Le concept était excellent, et l’ampleur de la tâche immense, certes, et tu n’as pas su tenir la distance. Dommage.
    J’ai passé de très bons moments à te lire cependant, et personne ici n’aura quoi que ce soit à te reprocher (si ce n’est te féliciter !) quand le rideau tombera « officiellement ».
    En te souhaitant bonne continuation.

  12. En fait, le problème avec Yoko (mais c’est aussi ce qui rend son blog si marrant), c’est pas tant qu’elle soit un fake mais qu’elle soit un mauvais fake.
    Il/elle se renseignerait juste un peu sur le Japon, il/elle dirait moins de bétises, serait plus cvrédible, et surtout arrêterait de répandre des clichés grossiers, on dirait presque Agnès Giard… Oh… Et si c’était elle Yoko en fait ?

    • Sayuli Says:

      « elle soit un mauvais fake.
      Il/elle se renseignerait juste un peu sur le Japon, il/elle dirait moins de bétises, serait plus cvrédible, et surtout arrêterait de répandre des clichés grossiers  »

      Je confirme…

  13. Ryukichi Says:

    Moi je crois que c’est un coup de la bande a basile …

    Ah Non, de la bande de Drink Cold ^^

    Sérieux les gars faut arrêter maintenant😀

    Parce que tout les messages que j’ai posté été bidon et vous vous êtes jeté dans la brèche histoire de donné dans le sensationnel.

    En plus si Yoko avait vraiment été expulsé il aurais fallu plus que la croix et la bannière pour qu’elle obtiennent un nouveau visa étudiant.

    Vu que en plus c’est pas l’ambassade de France au Japon qui décide pour les visa mais le service d’immigration qui est en France.

    Donc absolument aucun intérêt d’aller au Japon pour appuyé la demande de visa.

    D’autant que en plus de l’expulsion une interdiction de séjour d’au moins 6 mois a du être prononcé.

    M’enfin vu que rien n’est vrai !

    En tout cas tant que je n’aurais pas de preuve du contraire, je le crierais haut et fort !

    • Sayuli Says:

      Je confirme aussi… et à cause de se genre de fakes, les nanas japonaises passent vraiment pour des pouff. Merci fake, je comprend maintenant pourquoi quand on tape femmes japonaises dans google on a plus de sites pornos que de renseignement sociologiques.

      « Yoko » (t’es pas allé bien loin pour trouvé un prénom japonais…merci encore une fois pour le cliché!), détesterais-tu les femmes, plus particulièrement les japonaises, au point de t’amuser à écrire n’importe quoi? et dire que tu as un pseudo facebook et que tu te fais passer pour ce que tu n’es pas… si ton « politique » existe (mon dieu encore un clichéééééééé!! >__<), t'a-t-il parlé d'usage de faux? renseigne-toi…

  14. Sayuli Says:

    ps: et quelle recherche aussi dans le nom de famille…. »Asahi »: merci à la bière japonaise!😄

  15. Neil Says:

    je pense que si tu faisais réellement autant de trouble en france, et qu’un politique avait remué ciel et terre pour te rammener, yaurais eu un article dans certains journeaux en faits divers, ou alors on en aurait entendu parlé à la télé..pcq pour qu’un politique fasse sa pour toi, faut vrmt que tu sois qqu’un de très important..ce dont je doute.

  16. Julienou Says:

    Je ne trouve pas que Yoko donne une mauvaise image du Japon. Une femme libéré du quand-dira-t-on, et libre de ses choix sexuels, et libre de ses dires, est une femme courageuse. Je trouve ça digne.
    La mauvaise image du Japon, ce serait justement de montrer de cette société une image conservatrice, où on ne laisse pas les gens libre d’être eux-même. Si cette image est fausse, alors oui Yoko dessert le Japon sur ce point.
    On a droit d’avoir des phantasmes, et de chercher à les assouvir, ce ne sont que des histoires de cul, en l’occurrence elle ne fait du tort à personne.

    Je pense aussi que c’est un fake. Yoko écrit trop bien le français.
    Bon, si c’est le cas, ça nuit au contexte « blog » = autobiographie. Mais bon… l’illusion tient la route, ça pourrait être un garçon obèse avec des phantasmes bizarres que ça ne me gènerait pas non plus, j’aurais juste l’impression d’avoir un peu perdu mon temps. Ce qui fait la valeur d’un blog c’est l’honnêteté des témoignages.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :