Arika a été agressée.

Beaucoup d’entre vous ne seront pas surpris, je ne le suis pas vraiment moi même mais les aventures d’Arika ne se terminent pas très bien. Espérons que cela permettra à ma colocataire de comprendre que Paris n’est pas une ville aussi sure qu’elle l’avait imaginé.

Hier soir, alors que je rentrais du cinéma – je suis allé voir le film Mensch, principalement pour ce sublime acteur – j’ai eu la surprise de constater que la porte d’entrée était entrouverte et le verrou fracturé. J’ai d’abord cru qu’Arika avait oublié ses clefs et n’avait trouvé pour seul moyen d’entrer que la méthode forte. Je suis donc rentrée dans mon appartement sans réelle crainte mais j’ai rapidement entendu des sanglots provenant du salon…Arika était allongée sur le sol, ficelée sur tout le corps et portait une cagoule noire sur la tête ouverte seulement au niveau de la bouche. Arika pleurait et je me suis donc précipitée sur elle pour la libérer de ces horribles cordes et cagoule. Arika était effondrée, pleurait abondamment et ne pouvait sortir un mot. Je suis allée lui servir un verre de saké pour l’aider à reprendre ses esprits…Après une petite heure, elle a finalement réussi à parler pour me raconter ce qu’elle venait d’endurer…Arika a eu pas mal de petits amis depuis qu’elle est à Paris et l’un d’entre eux n’a pas supporté d’être éconduit…Il s’est donc présenté hier soir devant la porte et a insisté pour entrer, il était avec un ami assez glauque d’après les dires d’Arika. Elle n’a bien sur pas voulu les laisser entrer et les a menaçé de prévenir la police. C’est sur ces menaces qu’ils ont fracturé la porte et se sont finalement jetés sur elle. Ils avaient visiblement anticipé le programme car ils ont sorti de leur sac à dos une corde et cette abominable cagoule. Ils l’ont ligoté puis ont forcé Arika à leur faire une fellation à chacun…Tous les deux se sont finalement relayés pour la pénétrer sans ménagement.

Arika est effondrée et ne sait que faire. J’ai voulu prévenir la police pour elle mais elle m’en a empéché. Je crois qu’Arika me cache un certain nombre de ses activités extra « scolaires » et ne veut pas impliquer la police dans ses petites affaires. Je suis triste pour elle et je ne sais plus vraiment quoi faire à vrai dire. Je pense que certains d’entre vous pourront m’apporter des conseils.

Merci d’avance mais il est difficile de vivre ce genre d’événements quand on n’est pas dans son propre pays…

47 Réponses to “Arika a été agressée.”

  1. « Merci d’avance mais il est difficile de vivre ce genre d’événements quand on n’est pas dans son propre pays… »

    En France ou au Japon, j’avoue ne pas voir la différence🙂

    • Saha Says:

      Quand t’es pas dans ton pays les flics en on rien à faire de ta petite vie et si en plus tu connais pas les lois, t’as du mal à t’exprimer +viol, va faire mumuse avec tout ça. Je me contre fou de l’histoire de base hein, juste que faudrait pas qu’une femme ayant vécut ça culpabilise si elle aussi s’est dit « jsuis pas dans mon pays c’est hard » à l’époque. Cela dit je doute qu’une telle femme traine ici, je suis d’accord :p

  2. Pico Says:

    Ben franchement tout ce qui vous arrive c’est votre faute ! En lisant ton blog je me demandais si tu étais vraiment conscience de ce que tu fais. Continu comme ça et tu verras et qu’il va t’arriver pire

    • Bonjour,

      non le crime est toujours uniquement la faute de celui qui le commet.
      Pas celle de la victime:jamais.
      Ce que vous dites est grave.

      Les nazis étant , seuls , responsables de leurs crimes , pas les déportés.
      Comme exemple.

      L ‘exception étant le crime pour sa défense , suite à une agression quelque qu’ elle soit …
      Physique ou psychologique.

      Si cela devient nécessaire.
      L ‘ultime recours.

  3. A force de fréquenter toutes sortes de types, elle à finit par tomber sur un dangereux. Certains hommes aussi considèrent qu’une femme finit par leur appartenir et ne supportent pas d’être éconduit, certains malades vont jusqu’à tuer pour cette raison. les faits divers sont remplis de cas comme cela. Hors une femme n’appartiend qu’à elle même,c’est un droit fondamental. Arika à subit un double viol et les agresseurs aurait pu subir une lourde peine si elle avait porté plainte,en apportant des preuves. mais comme elle ne veut pas porter plainte pour cacher certaines de ses activités, il n’y a malheureusement rien que l’on puisse faire

  4. En tant que femme j’aurais peur pour ma propre sécurité. Mais nous sommes toutes différentes.

  5. Rien de mieux qu’un verre de sake après s’être fait violer !
    Voilà ce que je retiens des coutumes nippones.

    Robert est allé trop loin, je le savais…

    FERIC, saké des brumes.

  6. Bonsoir et compliments pour votre liberté de ton ainsi que pour votre blog des plus intéressants mais révélant aussi hélas, à quel point la France est un pays d’arriérés sur le plan sexuel comme sur beaucoup d’autres.
    La notion de consentement y étant trop difficile à saisir pour les trépanés s’imaginant que toute personne à la sexualité un tant soit peu libérée n’est faite que pour être utilisée comme un kleenex puis jetée sans ménagement.

    En cela, peut-être que votre ancien amant d’un soir, c’est senti autorisé à vous rendre la pareille. Se disant non sans raisons, d’une part que vous n’oseriez jamais porter plainte à cause de vos activités répréhensibles, d’autres part que si vous osiez malgré cela le trainer devant les tribunaux, l’étalage de vos pratiques prouverait qu’il ne peu s’agir d’un viol mais simplement d’un acte de désaxée, en parlant de vous et non de vos violeurs.

    Aussi dans votre situation,
    quand on connait l’état de corruption de la justice Française, prenant systématiquement partie pour les violeurs et les assassins plutôt que pour leurs victimes et je sais de quoi je parles pour avoir constaté de visu et à de multiples reprises les bassesses des gardiens de la paix, peut-être vaut-il mieux que vous changiez de domicile pour un lieu plus sécurisé et que vous fassiez appel à un ou plusieurs de vos relations de confiance suffisamment costaudes pour offrir à vos tortionnaires, en remerciement de leurs « bons » sévices une séance particulière de SM, version « autre coté du miroir », en leur éclatant le cul les dents et à coup de battes de base ball avant de les jeter à poil et ligotés loin de toute habitation.

    En plein hiver,
    avec la confiscation de leurs papiers d’identité pour les dissuader du moindre geste de représailles, ça devrait sinon leur faire les pieds, au moins les dissuader de recommencer leurs méfaits sur qui que ce soit.
    Sachant que s’il vous arrivait à nouveau quoi que ce soit, d’autres de vos relations s’occuperaient définitivement de leur cas ou que leurs papiers parviendraient directement dans les mains des services de Justice pour leur indiquer la meilleure piste.

    Ça c’est pour la version soft,
    sans fist-fucking au fil de fer barbelés ni castrations à l’aide d’une lame rouillée, juste histoire de leur apprendre la signification du mot NON et la différence entre le mot Viol et le mot Consentement.

    Je précise que ce type de conseils n’est pas forcement à prendre au pied de la lettre, loin de là, mais à juste pour but d’éclairer les violeurs comme leurs victimes, de ce qui peu se passer quand la Justice pervertie par la corruption et une morale hypocrite, incapable qu’elle est de faire son travail honnêtement, effraye d’avantage les victimes que leurs agresseurs. Dissuadant les premières, encourageant les seconds.

    Aussi si j’étais vous j’irais quand même dans les plus brefs délais consulter un médecin pour qu’il rédige une constations de viol, avec prélèvement de sperme pour analyses ADN ainsi qu’effectuer le dépistage du SIDA et autres Maladies et Infections Sexuellement Transmissibles.

    Bon courage quand même à vous et à votre compagne,
    puissiez-vous trouver le moyen de rendre la monnaie de leur pièce à ceux qui vous ont offensés en oubliant pas que le pardon est le meilleur moyen d’encourager ces derniers à reproduire en pire ce qu’ils vous ont fait, à vous comme à d’autres.

    daniela de Montmartre,
    pour vous servir.

  7. Linoa Says:

    Un p’tit verre de saké… et un bon bain chaud, ne pas oubliez le bon bain chaud. Pensez-y la prochaine fois😉

  8. Très mauvaise idée Linoa,
    d’abord l’hosto pour constater le viol.
    Et seulement après, le désinfectant, le bain chaud, le saké et ce que tu voudras.
    Mais en aucun cas tu ne dois culpabiliser malgré tout ce que pourraient te dire ou te disent déjà les crétins autour de toi affirmant que ce serait entièrement de ta faute.
    Tu as dis NON, ces connards n’en ont pas tenue compte, maintenant c’est à eux d’en baver, peut importe la manière dont tu t’y prendras, l’important étant qu’ils ne puissent plus recommencer ni inquiéter à nouveau, toi ou d’autres et que l’exemple serve pour tout ceux qui se seraient tenté de les imiter en croyant pouvoir exercer leurs sévices en toute impunité.

    • Linoa Says:

      Je faisais de l’humour (enfin… je tentais) mais je crains que mon second degré ne soit aussi fake que ce blog😀

  9. Oups, coquille:
    « … tous ceux qui seraient tenté de les imiter…

    Désolée pour mon écriture très approximative mais croyant savoir un peu ce que tu as vécu pour l’avoir souvent rencontré, je ne peu que difficilement contrôler mes mots tant j’éprouve le désir de t’aider du mieux qu’il m’est possible, même si je crois ne pas encore avoir eu le plaisir de faire ton aimable connaissance.

    Salutations amicales,
    daniela.

  10. mon chien aussi Says:

    Ah… le suspense est bien mené… Yoko, vous êtes doué(e)… Et en plus, pour faire plaisir à la vox populi, Arika est « punie »… Seriez-vous morale malgré tout ?

  11. Seb M Says:

    Bonjour Yoko,
    Tout d’abord, ce qu’a subi ton amie est grave, il s’agit d’un viol, et elle ne doit pas le garder pour elle. Si elle a des craintes vis-à-vis de la police, je lui conseille vivement de téléphoner dans un premier temps à ce numéro :
    Viols femmes informations
    08 00 05 95 95 du lundi au vendredi de 10h à 19h (appel gratuit)
    Ce numéro vert est tenu par le Collectif féministe contre le viol, c’est une association de confiance, ce qu’elle dévoilera restera confidentiel. Leur site
    http://www.cfcv.asso.fr/
    Elle pourra ensuite envisager avec eux les suites à donner : les rencontrer, voir un médecin et/ou un psychiatre spécialisés dans l’aide aux victimes de viols, envisager au niveau juridique ce qu’il est possible ou risqué de faire (par rapport à ses propres entorses à la loi). Encore une fois, elle peut parler à ces personnes en confiance : tout restera confidentiel.
    Par ailleurs, il serait prudent de prendre certaines précautions, à commencer par l’installation d’une serrure renforcée à votre appartement ; il faut aussi que vous sachiez quoi faire si cela (on ne sait jamais) se reproduisait : avoir plusieurs personnes de confiance à contacter en cas d’urgence, par exemple…
    En tout cas : ne restez pas sans rien faire, Arika a besoin d’être aidée…

  12. Seb M Says:

    N’hésite à me répondre sur Facebook. Accessoirement, il me semble que je n’habite pas très loin de chez vous.

  13. Jean-Paul II Says:

    J’espere que vous avez remarque que c’etait un blog de fiction ?

  14. karkace Says:

    avec des tags pareil si c’est pas pour faire du chiffre de visite cet article !!!

  15. Maxwell Says:

    Cette histoire était parfaitement amenée avec une légère insinuation sur les activités de la victime dans les précédants posts, trop amenée hélas pour sonner parfaitement juste. Qui plus est, il manque quelques détails sur les caractéristiques du viol pour nous donner notre quota de piment sexuel.

    Vous baissez Yoko…

  16. Fiction ou pas,
    sont bienvenus tout les conseils pouvant aider celles pour qui le viol n’est pas un fantasme mais une épreuve cauchemardesque poussant nombre de ses victimes au suicide et faire réfléchir ceux pour qui prendre quelques pitoyables secondes d’un plaisir minable au prix de la destruction d’une vie, parait si excitant.

    Faudra-t-il arriver au moment où pour éradiquer cet immonde fléau,
    il n’existera plus comme ultime recours face à la complaisance des autorités aussi bien religieuses qu’étatiques, que de castrer tous les mâles ou de les éradiquer à la naissance comme sont encore éradiqué les filles, en toute impunité et ce depuis des siècles, dans certains pays d’arriérés pour de stupides raisons de dote?

  17. Theo Says:

    Suite logique pourrait-on dire.
    Je crois aussi que c’est de la fiction.
    Je repense aux écrits de Murakami quand je lis les articles.

    Ca joue beaucoup sur le coté coquin des japonaises et le fantasme qu’on développe là-dessus en France (et ailleurs :D). Quand on sait en plus que la prostitution occasionnelle est assez développée et que la femme est très érotisée (voir le phénomène très japonais des « idols »), ça rend le récit plus vrai avec des japonaises.

    • Theo Says:

      J’ai oublié de parler de l’ingrédient très japonais du « bondage » (puisqu’on la retrouve ficelée)
      Manque plus que les photos d’Araki😀

  18. mon chien aussi Says:

    Y en a encore qui ne voient pas que tout cela est une « narration » bien menée, avec des détails joliment amenés, de l’humour (un peu noir) et un ton serein qui fonctionne à merveille… Très esthétisant… très bien foutu, si je puis dire, avec de belles images, vraiment très belles…
    Et puis de jolies tournures françaises qu’on ne risque pas de rencontrer dans la bouche d’une japonaise étudiante.

  19. bouzou Says:

    Dire qu’il y en a qui arrivent à se faire gauler et y croire pour de vrai ! Le monde du net est bien crédule !
    Bravo quand même pour (certainement) le mec qui pond tout ça !

  20. mon chien aussi >>>

    C’est un peu cu-cul la ripette à souhait quand même !

  21. fiction ou pas il n’en demeure pas moins que de nombreuses femmes sont victimes de pervers qui usent de violences morales ou physiques envers elles et ou de viols. Et que la justice défend avant tout une société patriarcale au détriment des femmes. C’est tellement plus façile pour ces lâches de s’attaquer à une femme, bien plus facile que de chercher misère à un autre homme,surtout quand il est plus grand et plus fort, ou alors ils font comme les voyous des banlieues, ils se mettent en bande pour attaquer une personne, c’est tellement plus façile pour ces lâches et ces pervers.

  22. Outre le détail de la maîtrise du style,
    il est évident qu’un appel au secoure est difficilement compatible avec une illustration dénudée.
    Il reste le fait que ce qui demeure du domaine du fantasme pour certains, au même titre que la prostitution, occasionnelle ou pas, à l’instar du kidnapping ou de la séquestration, est comme bien des choses de la vie, plus agréable à imaginer qu’à subir dans la réalité car comme le disait Oscar Wild, « Méfies-toi de tes rêves car ils pourraient bien se réaliser ».
    Nous rappelant si nécessaire, que rares sont les victimes à choisir qui les violent et quel sera le dénouement de cette expérience mêlant le ridicule au tragique plus souvent qu’on l’on oserait se l’imaginer.

  23. mon chien aussi Says:

    @fericjaggar. Ouais, un peu, mais c’est amusant… et bourré de naïveté sous un dehors qui veut faire croire l’inverse. C’est mignon comme un dessin de Beatrix Potter.
    Faut pas écraser l’auteur(e)… qui choisit bien ses photos et a l’air de se marrer quand même…
    Continue Yoko !…

  24. mon chien aussi Says:

    @danielademonmartre. Bien sûr que le viol et tous les sévices non voulus sont ignobles mais, ici, ce sont des mots, et même pas des mots agressifs… Et Yoko l’a jouée très morale en désapprouvant depuis longtemps le comportement de sa « roommate ».
    C’est gentil et très sur les rails.
    Je crois que l’auteur est une auteure. Un homme l’aurait fait d’une façon moins décontractée, plus agressive. Enfin, je crois…

  25. moloko Says:

    Si il vous prenez l’envie de vous venger des hommes en leur faisant subir la même chose, je suis volontaire ! Mais pensez à me détacher avant de partir, car sinon ça ne serait pas très fairplay.

  26. @mon chien aussi,
    c’est là où nos avis divergent car si l’auteur avait été une femme, elle n’aurait surement pas vue le viol avec ce détachement que seul les complices des bourreaux ou ceux ne risquant pas d’être violés, autrement dit les hommes et les bourgeoises ou mal baisées parce qu’imbaisables, sont capables d’afficher.

    En tant que femme,
    c’est à chaque instant que tu te demandes quand est ce que ton tour viendra d’en prendre plein la gueule dés que tu croise le moindre connard dans la rue ou à ton propre domicile et le connards ne pensant qu’avec leur bite, ce n’est pas ce qui manque, en particulier en France. Offrant la même impression quand tu oses te balader dans la rue, ou prendre le métro pour gagner ta croute, que si tu étais un bifteck dans un bocal de piranhas.

  27. mon chien aussi Says:

    @danielademontmartre. Possible. Il me semble qu’un type aurait ajouté des détails plus salingues mais je peux me tromper. En tout cas, fiction à plein nez. Et l’auteur(e) est japonais(e) comme moi j’ suis inuit.

  28. L’on peut lui offrir le bénéfice du doute et même plus si affinités,
    ayant croisée chez une amie que certains ici connaissent bien, il y a quelques années lors d’un réveillon particulièrement réussi dans lequel quelques unes des invités furent littéralement emballées, une charmante nippone au physique aussi agréable qu’à la langue parfaitement maîtrisée et dont les fantasmes semblaient aussi délicieusement assumés.
    Ce blog serait le sien et ses récits peu romancés,
    que cela ne m’étonnerait qu’à moitié mais comme il m’arrive souvent de me tromper, je n’y mettrais pas ma bite à couper même si elle ne me sert qu’à pisser🙂

  29. Linoa Says:

    C’est moins son niveau de Français que son niveau en Japonais (langue + culture) qui nous a mis le doute de notre côté en tout cas😉

  30. Peut-être a-t-elle simplement grandis en France et rarement eu l’occasion dans le pays de ses origines?
    Je suis bien Maltaise et ne connais pourtant de mon pays que ce que mes grands parents m’en ont dit et bien incapable de lire ou de comprendre plus que quelques mots dans ma langue maternelle, ayant passé l’essentiel de ma vie avec des francophones.

  31. …et rarement eu l’occasion de se rendre dans son pays d’origine?

  32. Bonjour,

    vous devez porter plainte … à sa place.

    Et vous en avez obligation de par la Loi Française.
    Comme pour votre viol.
    Avec un doigt au Japon ; cependant.
    Mais c ‘est du viol ; bien sur.

    ( vous en gardez des séquelles ; malheureusement )

    Changez d ‘endroit aussi serait une bonne idée.
    Sauf si vous ne les craignez pas.

    Cela dit , la France , parfois , ne fera rien:comme pour d’autres:trop lâches.
    Plaintes Classées ou refus de les prendre.
    Sanctions = néant.
    Pas faute de savoir de la part des autorités.
    Ils cachent , ferment les yeux , ou se taisent:terrible.

    La Peur , tout simplement.

    Certains étant simplement aussi déséquilibrés , d ‘ailleurs , que ces agresseurs à la cagoule étrange.
    Vulgaires paillassons s ‘en prenant à une femme seule et désarmée quand à eux …

    Enfin , quand certains Haut Fonctionnaire en sont au stade d ‘Antoine :

    http://www.liberation.fr/societe/010134035-loue-studette-contre-pipe

    Pas étonnant .
    Qu ‘attendre de fous ???
    A moins de l ‘être soi-même.

    Et la France n ‘est pas la France en ce moment , certaines proposition de loi le démontre très bien.
    Un autre « système ».

    Liberté , Égalité , Fraternité; et sa laïcité = quelle belle rigolade actuellement !

    « Arika à subit un double viol et les agresseurs aurait pu subir une lourde peine si elle avait porté plainte,en apportant des preuves. mais comme elle ne veut pas porter plainte pour cacher certaines de ses activités, il n’y a malheureusement rien que l’on puisse faire »

    Faux bien entendu , vu que vous en avez connaissance et la Loi vous oblige à agir.
    Relisez là … vous le verrez écrit.

    Enfin , si cela est réel soutien à la victime bien entendu.
    Pas aux criminels.

    Toujours mon camp ; à chaque fois.

    Personnellement , j ‘agis toujours dès la connaissance.
    Ce n ‘est pas moi qui suis déficient , bien le contraire.

  33. Theo Says:

    en parlant de fiction, voilà ce qu’on peut lire sur le facebook (fesse book ? :p) de Yoko :
    J’ai enfin la confirmation..grande nouvelle, mon éditeur japonais a validé la publication des « aventures de Yoko à Paris »

    • Et qu’est ce que cela est censé signifier ?…Parce que j’écris un livre sur la sexualité des français, ce ne peut être qu’un roman ?…Je ne comprends pas ton argument. Je vis des moments sexuels particuliers avec des français (et parfois françaises…) pour obtenir matière et….plaisir – cerise sur le gateau comme vous dites…Je pourrai ensuite « arranger » mes aventures érotiques pour qu’elles collent avec mon lectorat japonais…Eclaire moi mon cher Théo sur ce que tu as voulu « prouver » car je ne te comprends pas vraiment…Bonne journée et merci pour tes lectures fidèles…

      • Theo Says:

        Au moins on sait que ceci est un avant-goût du livre.

        Ceci dit, un livre sur la sexualité des français est un bien grand mot. Sur ta sexualité avec des français serait plus juste.
        Parce que si les français rencontraient des filles comme toi, leur sexualité seraient bien débridées…😉 Or ce n’est pas le cas du commun des français.

        Je n’ai rien contre tes écrits, sinon je ne serais pas là :p mais je retrouve quelques ingrédients qui me font penser à la littérature japonaise ou à des clichés japonais (bondage, prostitution occasionnelle) par exemple. Et puis j’ai vécu avec des japonaises donc je retrouve le coté coquin (voire carrément sexe) qu’il est facile d’exploiter😉

      • Moi j’aimerais bien connaitre le nom de l’éditeur !!

  34. Romain Says:

    Si jamais elle a peur d’aller voir la police, ce qui peut se comprendre vu le traumatisme qu’elle a subi, il faut au moins qu’elle en parle.

    Il y a des associations d’aide aux femmes violées (ainsi qu’aux prostituées si j’ai bien saisi les allusions que vous faîtes dans l’article) où des médecins et des assistantes sociales pourront lui venir en aide et sauront lui donner de bien meilleurs conseils que certains que j’ai pu lire ici.

    C’est très important, car après le traumatisme physique va venir le contre-coup moral et il serait très triste que cette jeune femme paye deux fois son agression

    Cordialement,

  35. @ Réponse à d’autre post.

    Au lieu de critiquer et de dire que c’est leurs fautes.

    Donnez un conseil constructif. La meilleure chose est d’aller porter plainte même si c’est un peu trop tard pour faire une analyse ADN au niveau du sexe.
    Mais vous pouvez déposer une main courante à la police concernant la porte fracturé. Et ensuite parler de votre viol…

    Car c’est du viol. Et ce genre de chose ne peuvent pas être laissé au silence.

    Et pour en revenir au critique. C’est leurs CORPS ! Elles peuvent le vendre, le partager et faire l’amour avec qui elles veulent ! Est ce votre problème ? Êtes vous jaloux ? (imbéciles va)

    Sur ce, je vous laisse.

    En espérant que tout se réglera.

  36. JonasDemb Says:

    Comme le dit si bien Luc, critiquer en jouant les moralistes sur un blog résolument orienté sur le plaisir est lache malsain et hypocrite.
    Vous venez mater les histoires de cette Femme et si elle se fait agresser , tout de suite vous ressortez les flambeaux et seriez pret a lui dresser un bucher.

    Mon conseil est simple.
    Dépot de plainte a la police.
    Meme si votre amie as offert son corps, en France la prostitution n’est pas interdite, c’est le racollage et le proxénétisme qui le sont.

    Par contre…viol, cambriolage, ca c’est interdit.
    Autre point.
    Il serait peut etre de bon ton si votre amie as été abusée sexuellement de l’inciter a entamer une thérapie.
    Les dégats sur l’esprit sont souvent énormes et plus tot l’on s’y prends moindres ils sont.

    Pour les violeurs, vous etes des salauds, de purs salauds.
    Ok elle ne voulait pas…Et alors ?
    Qui etes vous pour oser imposer vos désirs ?
    Je vous souhaite de longues années en prison, que cela vous serve de lecon.

  37. claude Says:

    J’aime le shibari et j’ai des fantasmes à propos de femmes attachées…
    Merci pour votre texte Yoko san !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :